Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog




Editeur : Delcourt

Publication : Janvier 2004

Pages : 55


Anticyclone constitue le deuxième tome de la série Un monde si tranquille.

La météo humaine

Le travail est au centre des débats. Dans ce tome, les protagonistes, un homme et une femme, se battent (littéralement) pour garder leur poste dans une société de transport minée par des envies de grèves. La femme trompe sa famille en prétendant travailler dans l'export alors qu'elle est employée au ménage. L'homme, Castor, ancien SDF, n'avait qu'un CDD et est prêt à tout (je dis bien à tout : délation, séquestration, meurtre) pour obtenir le sésame de notre existence : un CDI.


C'est assez caricatural, mais encore une fois, je me suis agréablement laissé porté par cette réflexion sur les conditions de travail dans notre société. Davodeau soulève une nouvelle fois un grand nombre de questions dont la plus inquiétante est : sommes-nous prêts à tout pour travailler ?

A l'heure où le nouveau credo de la politique est de nous faire croire que lorsqu'on veut, on peut, cette bande dessinée vient nous rappeler qu'il ne suffit pas de vouloir quelque chose pour l'obtenir, et que, si pour certains la fin justifie les moyens, le contexte global est largement aussi important dans l'achèvement de ses désirs que l'entrain implacable à mettre en oeuvre pour parvenir à sa fin. Vouloir ardemment de l'eau au milieu d'un désert n'a jamais fait jaillir d'oasis de ci, de là.

Le travail est certainement le moyen de socialisation par excellence, mais il ne peut pas constituer à lui tout seul la quête du bonheur.
Tag(s) : #BD

Partager cet article

Repost 0