Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog




Editeur : Folio

Publication : Mars 1982 (en poche)

Pages : 158


De la technique pure

Cette fois-ci, je vais faire court. A l'image de ce livre finalement.

Si je devais comparer ce livre à quelque chose, ce serait à un solo de guitare, vous savez, ces solos de guitare de type métal-fusion-jazz, où la technicité (on ne parle même plus de technique dans ce cas là) est omniprésente et ne symbolise que l'envie du musicien de montrer ses immenses qualités techniques, et tout ceci au détriment du reste, la beauté de la musique, l'harmonie, l'agencement des notes entre elles, une poésie des silence, etc...

Raymond Queneau décline ainsi une histoire (ha ha, comment peut-on appeler cela une histoire !!!), ou plutôt un hybride de description narrative, sous quatre-vingt-dix-neuf façons distinctes. Un ennui profond à la lecture, même s'il faut reconnaître la performance et la technique de l'auteur. A ranger avec le Bécherelle, le dictionnaire des synonymes et l'histoire de la linguistique.

Une lecture pour le cadre de mon challenge ABC. Je tenterai une autre oeuvre de Queneau, même si j'ai un a priori négatif désormais...
Tag(s) : #Littérature française

Partager cet article

Repost 0