Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

3 / 5



L'intrigue est double. A chaque chapitre alternent les histoires de la petite joueuse de Go, découvrant les tourments de l'amour (Min et Jing, deux jeunes révolutionnaires qui veulent bouter les japonais hors de la Manchourie) et du militaire japonais qui refuse l'amour d'une geisha. J'ai trouvé qu'alterner de cette manière les histoires à chaque chapitre (court par ailleurs) permet d'avancer plus rapidement dans l'histoire et offre au lecteur, une "lisibilité" accrue. Si le livre avait été construit autrement, je pense qu'il y aurait eu des longueurs.

 

L'intrigue fleurte dans la première partie avec le roman à l'eau de rose, où l'on découvre les amourettes de la jeune fille manchoue ou la dureté du jeune japonais.

 

En revanche, le style, souvent poétique, est à la fois simple et efficace. Il ressemble malheureusement aux phrases alambiquées des proverbes chinois, mais donne une véritable dimension poétique à l'œuvre. La lecture n'en est que plus agréable. Les phrases sont souvent très courtes. Beaucoup d'efficacité.

 

Au final, ce livre primé (Goncourt des Lycéens 2000) est agréable à lire mais ne délivre rien d'extraordinaire.

 

Tag(s) : #Littérature française

Partager cet article

Repost 0